Nous y voici, E.N.F.I.N !

Après un hiver assez dense sous les généreux flocons, où le ski de rando a été à son paroxysme, nous sommes actuellement en transit direction Madère, cette petite île paradisiaque Portugaise. Plantée au milieu de l’océan atlantique, Madère est située aux 4 vents, ce qui fait d’elle une destination compliquée pour les pilotes d’avion. On pourrait croire que le stagiaire de chez TAP (la compagnie aérienne Portugaise) révise ses techniques d’atterrissage ci-dessous. Que neni, il faut une qualification spéciale pour atterrir à Madère car la piste construite sur la mer est courte et extrêmement ventée. Ambiance ! Abracadabra, atterrira ou atterrira pas, avec deux ailes ou plus qu’une, faites vos jeux ! Il nous aura fallu 2 jours pour que Madère nous autorise à nous poser sur sa piste !

DU SKI & DU SKI

On en était donc à l’hiver ses flocons, sa neige qui n’en finit plus de tomber, le froid, la montagne, sa magie, le blanc, le vent, la poudreuse, la nature, le calme, la tempête, l’altitude, la solitude …bref…tout ça tout ça ! Le début de l’hiver nous a vu enchainer beaucoup de sorties de ski de rando dictées par les conditions météo. Montagne à vache ou couloir pentu, il a fallu être fin pour ne pas se faire piéger cet hiver. Pal mal de plaque avant mais aussi arrière, cette saison.

      

Ainsi, Katie a pu boucler le tour du Ruitor (épreuve de ski alpinisme sur 3 jours et 8000m de D+) avec son amie espagnole Natalia Roman tandis que j’écumais les meilleurs spots derrière la maison dans le Mercantour, avec des stop chez mon ami italien Beppe et son refuge du Dahu! Il a bien tenté de me faire boire mais j’ai assez bien résisté.

STAGE TEAM

Par la suite, nous nous retrouvions tous (Team et ambassadeur) pour un stage Inov-8 au Mont Ventoux début Mars où nous avons commencé à enchainer quelques premiers chauds et secs kilomètres au soleil associés à des activités de cohésion sympathiques. S’en est suivi un Trail du Ventoux en reprise Trail, puis une augmentation du kilomètrage pour finir le week-end dernier avec le Trail des Balcons d’azur, afin de valider la fin de préparation pour Madère.

TRAIL DES BALCONS D’AZUR

Les semaines s’enchainent et les kilomètres défilent. 47km et 2100m de D+ au programme après une semaine assez chargée, les jambes sont un peu rouillées (Olivier) au départ mais pas tant pire, comme dirait nos amis de la Savoie. C’est la première fois pour Katie sur ce Trail dans un environnement ferrugineux (=> classe) peuplé de Ryolithes (=> on touche le soleil), ça lui rappelle son voyage dans le Zion National Park avec sa mère, presque comme à la maison, sauf que là, il y a la mer en plus. A voir si elle préfère avoir la vue sur la mer ou sa mère avec elle… Le départ est donné et chacun prend son rythme, la course part sur un tempo raisonné avec un petit groupe de 6-7 coureurs dont nos amis Seb & Sylvain Camus de chez Garmin. Avant le 20ème km, Seb décide de mettre le clignotant car une douleur le gêne et ne veut pas mettre en péril son intégrité physique avant Madère, justement. Je décide de m’arrêter pour m’assurer que tout va bien et repars. J’ai perdu un peu de temps mais je rattrape mon retard dans les « grues » (fameux up & down) et rejoins Sylvain qui sera victime de crampes, comme en 2016, il mettra quant à lui, les warning pour rallier l’arrivée (stratégie d’équipe au niveau des luminaires utilisés!)  La fin de la course est assez paisible car je suis désormais seul depuis le km 30. Sur la fin, voyant que le chrono pourrait passer sous les 4h, j’essaie d’accélérer en vain pour mourir en 4h02 sur la ligne. Finalement pas vraiment mort, je ressuscite et file me ravitailler dans le village exposant. Il s’agit d’un nouveau record sur ce parcours, vraiment content de mes sensations.

Katie, de son côté, à la banane (celle de bio c’ bon attention) et se régale entre les singles et les pistes de l’Estérel. Elle adore la vue sur la méditerranée. « Malgré une grosse semaine d’entrainement, je me suis sentie plutôt à l’aise tout le long de la course, je suis contente de ma condition physique au niveau course à pied actuellement et j’ai hâte de sortir de ma zone de confort à Madère, ça sera ma plus longue course ! » 4h33 Katie établit également un nouveau record de course !

Nous avons opté pour les Roclite 290 pour le TBA et Madère en attendant l’innovation graphène qui arrive. « Ce que j’aime le plus avec mes nouvelles Roclite, c’est qu’elles sont assorties à mon tee-shirt :D. J’ai réellement apprécié la traction qu’elles procurent en montée. Elles allient une bonne protection dans les terrains rocailleux et un bon comportement sur les sections roulantes avec un drop mini » ajoute Katie.

ULTRA MADEIRA 85k/4700D+

C’est LE gros morceau du début de saison pour nous avant de nous diriger vers la Maxi-Race fin Mai. Un profil escarpé et montagneux avec des paysages magnifiques, c’est ce qui nous a attiré avant tout. On vous en dira plus après la course !

Sylvain Risso assura le live sur nos pages facebook. Samedi, départ 7h du matin soit en France ! René Rovera sera notre assistant de choc, autant l’écouter car pas trop envie de prendre de coup de boule inopiné !

Stay tuned ! envoyez-nous des Kudos !

Copyright photos : Cyril Mas – ATBC / Jean-Marie Gueye 

Laisser un commentaire